Interview par le magazine « Art Côte d’Azur » !

Parce qu’un peu de publicité ne fait pas de mal, retrouvez l’interview du président Alain LEGENDRE de Lumière Noire réalisée par le magazine « Art Côte d’Azur » http://www.artcotedazur.fr

Interview réalisée par Aurélie MIGNONE

L’article sur le site d’Art Côte d’Azur
Découvrez le ici !

—————–

Nice : L’association Lumière Noire voit les choses en grand !

En ce début d’année, Lumière Noire interpelle, fascine, capte tous les regards. Que vous soyez initiés, avertis ou intrigués, ce groupe de création et d’expression photographique expose en « S, M, XXL » à l’Espace Magnan jusqu’au 11 mars. Alain Legendre, photographe mais aussi président de l’association vous attend au vernissage vendredi 17 février à partir de 18h30. Rencontre…

 

« Qu’est ce qui est beau ? » en photographie… Si la question paraît simple, les réponses elles, sont moins banales. La notion du beau est abstraite, subjective bien sûr, liée à de nombreux aspects de l’existence humaine. En photographie, le « Beau » se définit comme la caractéristique d’une chose qui, au travers d’une expérience sensorielle (perception), procure une sensation de plaisir, un sentiment de satisfaction.

« S, M, XXL » c’est huit photographes, huit séries de quatre images, trois formats, pour une exposition. L’idée est de présenter la même photo façon timbre-poste, façon photographie américaine des années 70/80 ou sur des bâches en PVC souple (82 x 114 cm) destinées à la décoration ou la publicité. Le deuxième temps fort de cet évènement, c’est l’atelier interactif durant lequel le public sera invité à se prononcer sur ses goûts, la lisibilité des images, leur intérêt, leur impact et… Leur « beauté » puisque c’est bien là que repose tout le concept de cette exposition. Une discussion orchestrée par Frédéric Nakache (artiste et photographe enseignant à l’Espace Magnan), Laure Laforêt (psychosociologue) et les membres de Lumière Noire : Franck Basilée, Denis Cicéro, Corinne Defer, André Fustié, Alain Goze, Laure Laforêt, Alain Legendre et Guy Pellegrino.

JPEG - 66.6 ko
Exposition  » S, M, XXL  » du 17 février au 11 mars à l’espace Magnan à Nice
©Lumière Noire

 

Avant de pouvoir découvrir les œuvres de chacun, nous avons rencontré le président de Lumière Noire. Alain Legendre est lui aussi photographe, il a d’ailleurs travaillé sur le thème des « façades » qu’il aime mitrailler dans la rue, en contre plongée. Ce photographe d’extérieur, de paysages aime rendre ces « personnages » plus imposants en les admirant depuis tout en bas, au pied du « S, M, XXL »…

Alain Legendre, tout d’abord quelques mots sur cette association Lumière Noire dont vous êtes le président, votre volonté, vos actions… Qui êtes-vous ?

C’est une association loi 1901 qui existe depuis une dizaine d’années. Elle a regroupé une dizaine de photographes de la région. Chaque année depuis 10 ans, nous organisons une exposition au sein de l’Espace Magnan, qui nous met son hall du premier étage à disposition. Des expositions à thème, chaque photographe propose ses idées un an avant, on en discute entre nous et on détermine ensemble le sujet. Sur cet événement particulier, il y a aussi un aspect pédagogique, adapté à la volonté de ce centre culturel, qui est la soirée débat cette année axée sur « le beau en photographie ». Une discussion menée par un photographe également professeur et une psychosociologue. L’Espace Magnan nous aide à installer, à occuper les lieux pour également faire des projections.

Un débat sur les affects, les opinions… Vous cherchez à capter toutes les âmes, les curieux, les initiés, mais pas que, c’est une exposition qui s’adresse à tout le monde ?

Vraiment à tout le monde, gens de l’image et pas gens de l’image ! La première partie de l’exposition consiste, pour chaque photographe, à montrer une photo en trois tailles différentes : le timbre-poste (pour l’envoi de courrier), le 30×40 (format d’exposition des grands photographes américains des années 70) et plus actuel, la bâche d’1x1m (plus destiné à l’extérieur, la publicité, la décoration…).

On sent une certaine notion de voyage, même à travers ces différents formats, on pense au timbre plus traditionnel, à l’heure où la communication se fait par téléphone ou via les réseaux sociaux, et puis vous citez les moyens d’exposition des photographes d’il y a quarante ans ! Cela permet d’avoir un champ plus large finalement ?

Effectivement. Pourquoi va-t-on préférer un affichage en 30x40cm alors que la même photo en 1x1m ne nous interpellera pas ? Et puis l’objet change également, le format à « l’intérieur » de la photo évolue. C’est le cas avec la série sur la petite cuillère, les légumes, les tags… On a essayé de varier à tous les niveaux, aussi bien sur la taille que les sujets.

JPEG - 64.6 ko

Façades
©Alain Legendre

[Et votre série sur les façades, Alain Legendre, est particulièrement concernée par ce jeu de format !

Une façade c’est grand, on les imagine très bien sur de grandes toiles, mais moins sur un petit format. C’est intéressant de se confronter aux réactions du public. Peut-être qu’on va trouver que sur un timbre cela a moins d’intérêt. On ne cherche pas forcément à interpréter la photo, plus à titiller l’affect du spectateur.

Comment sont sélectionnés les photographes ?

Nous sommes huit photographes dans l’association, chacun se joint donc au projet. Nous avons plus travaillé le choix des photos présentées, par rapport aux sujets. On voulait de grands sujets présentés en petit et de petits sujets présentés en grand. Pour pouvoir jouer sur l’affect et l’émerveillement des gens.

JPEG - 44.2 ko

Les couverts de table
©Denis Cicero

L’association Lumière Noire propose des expositions, des projections mais aussi des ateliers pédagogiques… Il y a une vraie volonté de fasciner les publics, même les plus jeunes ?

Tout à fait, on a pris contact avec le lycée Pasteur, sur les Métiers d’Art mais aussi des associations de la région niçoise autour de la photographie. Attention par contre : la personne qui voudra adhérer à l’association et participer aux projets, ne doit pas être débutante. Nous n’avons pas vocation à apprendre à faire de la photographie. Il faut que la personne soit un photographe un peu aguerri, nous ce qui nous intéresse c’est le côté créatif, pas le côté technique. Certains travaillent en numérique puis sur des logiciels comme Photoshop, j’utilise plus l’argentique par exemple… On ne s’immisce pas dans l’apprentissage.

« S, M, XXL » une exposition à ne pas rater à l’espace Magnan jusqu’au 11 mars. Vernissage le vendredi 17 février à 18h30 suivi d’un atelier pédagogique à 19h autour d’un débat « le Beau en photographie »… A ce propos Alain Legendre, pour vous qu’est ce qui est beau dans la photo ?

De montrer aux spectateurs, à toutes les personnes autour de moi, quelque chose que mon œil a vu, que mon appareil a saisi, a capté alors qu’on aurait pu passer à côté. C’est le regard de l’autre. Le photographe doit interpeller, il est ce « regard de l’autre ».

 

Exposition « S, M, XXL  » association Lumière Noire du 17 février au 11 mars 2012
Espace Magnan 31 Rue Louis de Coppet 06000 Nice

Réservation au 04 93 86 28 75

——

 

 

Catégories : Uncategorized

Laisser un commentaire